francais anglais espagnol italien allemand
accueil | blog | ajouter aux favoris | envoyer cette page | mon panier
 
accueil
 
[ Idées location ]
  - Riad Marrakech
  - Riad Piscine
  - Villa Marrakech
  - Hôtel Marrakech
  - Riad Agadir
  - Riad Essaouira
  - Villa Essaouira
  - Riad Fès
  - Riad Ouzoud
  - Riad Taroudant
  - Riad Ouarzazate
  - Kasbah Maroc
  - Maison d'Hôtes Marrakech
 
[ Contact ]
 

 
[ Infos pratiques ]
  - Agadir
  - Asilah
  - Boumalne du Dadès
  - Casablanca
  - Chefchaouen
  - El Jadida
  - Essaouira
  - Fès
  - Kénitra
  - Laâyoune
  - Larache
  - Marrakech
  - Meknès
  - Merzouga
  - Mhamid
  - Oualidia
  - Ouarzazate
  - Oujda
  - Rabat
  - Safi
  - Salé
  - Tanger
  - Taroudant
  - Tétouan
  - Tinerhir
  - Tiznit
  - Zagora
  - Le Maroc
  - Golf au Maroc
  - Partenaires
  Toutes les informations

 
[ NewsLetter ]
 
  bons plans :
abonnez-vous
 
  se désabonner
 

 
[ Destination ]
  Terre Espagne
  Terre Maroc
  Terre Irlande
  Terre Provence
  Terre Mauritanie
  Terre Bretagne
  Terre Senegal


Visite & Culture
Chefchaouen, Les reliefs


La Province de Chefchaouen se situe sur la chaîne rifaine. Les montagnes, d'une structure géologique relativement récente, sont formées de couches siliceuses et calcaires très accidentées avec des sommets dépassant parfois 2000 m
La ville de Chefchaouen se situe à 600 m d'altitude.
On distingue dans cette Province trois variétés de climat :

La zone montagneuse au climat typiquement méditerranéen, pluvieux et froid en hiver et doux en été. Les précipitations y sont les plus importantes et varient entre 800 et 1.400 mm/an atteignant parfois 2.000 mm/an avec des chutes de neige.

Un climat semi-aride qui domine la zone côtière avec des précipitations qui varient entre 300 et 400 mm/an.
La zone Sud est
caractérisée par un climat humide en hiver et sec en été avec des précipitations oscillant entre 900 et 1.300 mm/an.

Ces fortes précipitations, conjuguées aux caractéristiques morphologiques du terrain, exposent cet espace rifain au phénomène de l'érosion et de l'éboulement. Ainsi, la perte du sol est estimée à une moyenne annuelle de 3.500 tonnes par km2, soit la plus forte perte à l'échelle nationale.


 
[ Coups de coeur ]
 
Auberge Talamanzou
 
Auberge Talamanzou
à partir de
50 €
 
 
Riad Azzar
 
Riad Azzar
à partir de
120 €
 
 
Dar Loulema
 
Dar Loulema
à partir de
68 €